Rechercher
  • TalendZ

10 critères essentiels pour un CV réussi !

Mis à jour : juin 11

L’idée de rédiger cet article nous est venue à l’heure où nous finalisions la révision du 21ème CV, une semaine après le lancement de TalenDZ.


Nous avons donc jugé utile de synthétiser les critères que nous considérons comme étant INCONTOURNABLES pour la rédaction d’un bon CV, et que nous vous partageons donc ci-dessous:



1. Le titre : C'est le premier élément qui doit ressortir à la lecture de votre CV ! Il doit être mise en avant (Police de taille supérieur, en gras), figurer en haut de votre CV, et indiquer clairement le poste pour lequel vous postulez. Oubliez donc les titres tels que "CV" ou "Curriculum Vitae", et privilégiez ceux qui expriment clairement le poste que vous ciblez.


Astuce : Reprenez l’intitulé exact de l’annonce à laquelle vous postulez, ou en cas de candidature spontanée, effectuez une recherche rapide sur LinkedIn, et utilisez l’intitulé de poste commun chez l’employeur, et qui correspond à votre profil et à vos objectifs de carrière.

2. La longueur : Mettons tout de suite fin au mythe du CV qui doit tenir sur 1 page ! Bien entendu, un CV n’est pas un portfolio ou une brochure, et ne doit pas non plus être trop long ou contenir des détails inutiles (i.e. Qui n'apportent rien à votre candidature).

Mettez-vous dans la peau du recruteur, et imaginez-vous le nombre de CV qu'il doit éplucher pour chaque offre à pourvoir !

L’idéal est un CV qui tienne sur 2 pages pour un profil d’expérience intermédiaire, voire 3 pages pour des profils plus seniors.


3. La structure : Une étude d’eye-tracking réalisée par le job board The Ladders démontre que l’œil des recruteurs est principalement attiré par le premier tiers du CV. Les informations les plus critiques doivent donc y figurer !

Par convention, un CV est composé des sections suivantes : Synthèse, Parcours professionnel, compétences, Formation, Activités communautaires et associatives, Distinctions, Centre d'intérêt (Ces 3 dernières sont optionnelles).

Pensez donc à soigner votre rubriques "Synthèse", qui sera la première chose vers laquelle l’œil du recruteur se portera.


Source : Eye-Tracking Study, Ladders, 2018

4. La forme : Privilégiez les formats simples, clairs et professionnels, ainsi que les polices classiques, et de taille lisible. Gardez en tête qu’un recruteur passe en moyenne 7,4 secondes lors de la première lecture d'un CV, selon la même étude réalisée par The Ladders. Autant donc lui faciliter la lecture de votre CV, et mettre le maximum de chances de votre côté en faciliant sa lecture.


Astuce : Les formats originaux qui mettent l’accent sur le visuel sont certes susceptibles d’être pertinents pour certaines métiers/secteurs d’activité (e.g. Design, Communication…), mais gardez néanmoins en tête qu’on ne vous reprochera jamais de rester classiques, tandis que l’inverse est une prise de risques, qui plus est en raison du point qui va suivre…

5. Gare aux ATS ! Pensez-vous qu’un recruteur analyse manuellement des centaines de CV pour chaque offre à pourvoir ? La réponse est Non, et l'alternative se trouve dans l'utilisation courante des ATS (Applicant Tracking Systems).

Vous l'aurez compris, ces outils de traitement automatisé laissent donc peu de place aux formats "exotiques", qui sont rarement ATS-compatibles.


Astuce : Privilégiez des formats standards, sur une seule colonne, dépourvus de tableaux et/ou de zones de texte, évitez les abréviations et les acronymes, que les ATS ne sauraient interpréter.

NB : Nous reviendrons plus en détail sur le fonctionnement des ATS et les formats compatibles dans une article dédié.


6. L’ordre : Un CV se rédige impérativement de façon antéchronologique, c’est-à-dire que les différentes expériences professionnelles/Formations/Activités associatives doivent être listées et présentées de la plus récente à la plus ancienne.

Souvenez-vous qu'un recruteur passe en moyenne 7,4 sur votre CV à la première lecture. Il serait donc dommage qu'il pense que votre dernière expérience date de 2016, et écarte votre CV, tout cela car vous avez indiqué vos expériences dans l'ordre inverse.


7. Quantifier, quantifier, quantifier ! Une des bonnes pratiques pour présenter vos expériences est d’étayer vos réalisations par des chiffres. Cela donne au recruteur une idée concret et pragmatique de vos expériences, et permet au passage de mettre en avant vos compétences analytiques, compétences clés qui figurent par ailleurs dans le top 10 des compétences les plus recherchées par les entreprises en 2020, selon une étude LinkedIn.


Astuce: Quelques exemples de KPIs/Metrics à mettre en avant: La valeur du budget géré, le chiffre d’affaires généré, la taille d’une équipe managée, la durée d’un projet, la réduction d’un délai/durée de processus, la taille d’une communauté gérée sur les réseaux sociaux, le nombre de rendez-vous pris…

8. Les mots clés : Intégrer des mots clés dans son CV permet de transmettre vos messages de façon directe et compréhensible, ainsi que d’être aligné en matière de terminologie avec votre potentiel employeur (En d’autres termes, parler la même langue que le recruteur).

En outre, l’analyse des mots clés et une fonctionnalité clés proposée par les ATS (encore eux !), qui procédeent à un pre-Ranking des candidatures sur la base de ces mots clés.

Vous avez donc tout intérêt à choisir avec attention ceux que vous intégrerez à votre CV.


Astuce : Il existe bien entendu des mots clés "standards" à chaque secteur d’activité, mais pensez également à analyser l’offre d’emploi à laquelle vous postulez et à en extraire les principaux mots clés, que vous intégrerez ensuite dans votre CV (e.g. Si l’annonce parle de "jalons" de "livrables"  et de "RACI" pour un poste de chef de projet, il ne suffira donc pas de parler de délais, d’engagement et de responsabilités dans votre CV).

9. Les centres d’intérêt/hobbies : Souvent négligée, cette partie peut pourtant en dire long au recruteur sur vous, et venir étayer les fameuses compétences personnelles/Soft skills que vous avancez sur votre CV.


Astuce: Imaginez qu’au lieu d’indiquer simplement "Capacité à travailler en équipe" en Compétence et "Sport: Football" dans vos centres d’intérêt, vous tourniez plutôt votre hobby de la sorte "Membre du collectif XYZ FC, équipe féminine de football, depuis X années".

10. Le temps : Dernier élément, et non des moindres, le temps que vous accorderez à la préparation et au perfectionnement de votre CV.

Plus vous adopterez une démarche d’envoi du même CV « standard » quelque soit l’offre d’emploi, moins les chances que votre CV fasse mouche seront importantes. Prenez donc le temps d’ajuster votre CV avant d’appuyer sur le bouton « Postuler ». Votre CV devra donc bien entendu être toujours à jour (Dernière expérience, résultats, formations continues), mais aussi être actualisé avec les mots clés et le titre en lien avec l’annonce à laquelle vous répondez (cf. points 1 et 8).




Voici donc en résumé les principaux facteurs à prendre en compte lors de la rédaction de vos CV, qui vous l’aurez compris, doivent être ajustés avant chaque candidature, à minima pour la mise à jour du titre et des mots clés.


Pensez-vous donc avoir des points à revoir sur votre CV ?

Si oui, nous serions heureux de vous faire bénéficier par la suite de notre service gratuit de révision de CV, accessible depuis notre site www.talendz.org


N’hésitez pas également à repartager l’article sur les différents réseaux sociaux! #EmpowerDzTalents



63 vues

Suivez-nous

© TalenDZ  2020 - Tous droits réservés